Dernière modification le mardi, 01 mai 2018 19:20

À Paris, les forains manifestent contre le parc d'attractions du groupe LVMH

Avec l'ouverture du nouveau site de loisirs dans le Jardin d'acclimatation à Paris, les forains craignent que le groupe de luxe français ne s'implante durablement dans le secteur des loisirs.

 Les forains n'acceptent pas ce manège.
Ce lundi, ils étaient une centaine à manifester devant le Jardin d'acclimatation, situé dans le Bois de Boulogne dans l'Ouest parisien.
À l'appel de syndicats nationaux de France et des cirques, ils ont fait le déplacement pour protester contre l'ouverture du parc d'attractions, remis à neuf par le groupe LVMH, prévue initialement pour le 1er mai.
D'après l'AFP, les manifestants ont bloqué dans la matinée différents accès au site avec des camions habillés de banderoles et pancartes pour l'occasion.

Manifestation des forains devant le jardin d’acclimatation contre l’ouverture d’un parc d’attraction de la société LVMH

Au coeur du désaccord, une dizaine de manèges exploités par des forains de la famille Sacreste pendant des années.
« Initialement, le Jardin d'acclimatation avait des manèges forains depuis 1942. Quand il y a eu l'appel d'offres en 2016, la Mairie de Paris a donné les manèges comme s'ils étaient des biens mobiliers », explique Marcel Campion, « le roi des forains ».
Contestant le fait que ces attractions reviennent à la ville en tant que « biens de retour » dans le cadre de la cession du contrat, il souhaite leur restitution aux « anciens propriétaires ».

Manifestation des forains devant le jardin d’acclimatation contre l’ouverture d’un parc d’attraction de la société LVMH

« Personne n'est propriétaire des biens occupés, à savoir des manèges. Le principe même d'une concession est que les biens appartiennent à l'autorité concédante », a précisé à l'AFP la Ville de Paris, propriétaire des terrains du Jardin qui en délègue l'exploitation par un système de concessions.
Contacté par Le Figaro, LVMH n'a pas souhaité réagir.
Selon Marcel Campion, une rencontre devrait être organisée avec la Ville de Paris et l'entreprise en présence des forains réclamant les manèges.
Une information non confirmée par les parties d'en face.

À Paris, les forains manifestent contre le parc d'attractions du groupe LVMH

D'autres inquiétudes agitent les forains avec l'ouverture du nouveau Jardin d'acclimatation.
« Qu'est ce qu'on va faire si à l'avenir, LVMH se met dans le milieu forain? », indique Marcel Campion, craignant l'arrivée des grands groupes venant les concurrencer.
À l'issue d'une rencontre entre les forains et la direction ce lundi matin, le groupe se serait engagé à ne pas développer d'autres projets de parcs de loisirs en France.

Manifestation des forains devant le jardin d’acclimatation contre l’ouverture d’un parc d’attraction de la société LVMH

La date d'ouverture finalement repoussée

Les travaux de modernisation et de rénovation des attractions, aires de jeu et espaces verts ont débuté en septembre dernier.
Un programme d'investissement du groupe LVMH de 60 millions d'euros pour faire du Jardin d'acclimatation l'un des trois premiers parcs de loisirs français.
En outre, 17 nouveaux manèges neufs devraient faire leur apparition.
En charge de la concession du site depuis 1984, LVMH s'est associé avec la Compagnie des Alpes, entreprise exploitant plusieurs domaines skiables et espaces de loisirs.
Les deux entreprises ont obtenu une prolongation de la concession pour 25 ans en 2016 et espèrent attirer à terme près de 3 millions de touristes chaque année, contre les 2 millions des années précédentes.

Manifestation des forains devant le jardin d’acclimatation contre l’ouverture d’un parc d’attraction de la société LVMH

Si l'ouverture du parc réaménagé était annoncée à l'origine pour le 1er mai, la date a finalement dû être repoussée.
En cause, les intempéries des derniers mois qui ont fortement retardé la progression du chantier.
Le nouveau jardin devrait finalement ouvrir ses portes le 1er juin.

Source : Lefigaro.fr / ClementLanot