Dernière modification le dimanche, 08 avril 2018 17:15

Avalonys rebondit au château du Rocher Portail, près de Fougères

Avalonys rebondit au château du Rocher Portail, près de Fougères Avalonys : un projet de parc sur le thème des légendes bretonnes et arthuriennes. Avalonys : un projet de parc sur le thème des légendes bretonnes et arthuriennes.

Le projet de parc touristique Avalonys rebondit dans le pays de Fougères !
Manuel Roussel, le propriétaire du Rocher Portail, à Maen Roch, confirme que le parc devrait ouvrir dans les prochaines années à proximité de son château.

Le site est en effet intégré dans cinquante-neuf hectares de terre qui seront libérées par l’exploitant agricole qui les valorise, à partir de 2020 (il prendra sa retraite).

Avalonyx

Avalonys, c’est quoi ?

Avalonys est un projet lancé en 2015 par la société Enez Aval, dirigée par Aurélien Loro et basée à Ploemeur-Bodou (Côtes d’Armor).

Ce parc aura pour thème les légendes bretonnes et arthuriennes, en s’appuyant sur les nouvelles technologies numériques. Projet ambitieux car on parle de 500 000 visiteurs dès les premières années de fonctionnement.

Investissement ? Cent millions d’euros. Avalonys pourraient créer deux cents emplois.

Pourquoi maintenant au Rocher Portail ?

Le projet devait initialement être mené à Guipry-Messac, près de Redon. Il était accompagné depuis 2015 par l’agence de développement économique du conseil départemental (Idéa 35).

La Région a donné son accord  à une avance remboursable de 100 000 € et plusieurs investisseurs privés du pays de Redon s’étaient engagés dans l’affaire, en créant une société d’investissement (Sir Graal). Une association de soutien au parc, Oui à Arthur, avait aussi été constituée.

Mais sur place tout le monde ne voyait pas le projet d’un bon oeil. Des agriculteurs et des habitants de la région se sont mobilisés contre ce projet, et ont fini par faire hésiter des élus locaux.

Du coup, en début de semaine la société Enez Aval a annoncé l’abandon du projet à Guipry-Messac. Tout en évoquant « un nouveau site, déjà sécurisé » et qui « présente toutes les caractéristiques nécessaires au développement d’un grand parc ».

Château Le Rocher Portail Inter3

Le château du Rocher POrtail est entouré de plus de cinquante hectares de terres boisées. (©Le Rocher Portail-Nicolas Farard)

Le château « sublimé »

Ce site sécurisé se trouve donc à Maen Roch, située à une vingtaine de kilomètres de Fougères.
Son propriétaire, Manuel Roussel, confirme qu’il devient partenaire de la société Enez Aval :

Je n’ai jamais caché que j’ai beaucoup d’ambition pour le Rocher Portail, dont le potentiel est exceptionnel.

Le Rocher Portail est d’abord bien placé géographiquement, pas trop loin de Rennes ni de la côte, et à deux pas de l’autoroute A 84.
Surtout, il recèle un bijou du patrimoine breton : le château édifié par Gilles Ruellan au début du XVIIe siècle, est classé monument historique, ainsi que ses jardins.
Manuel Roussel l’a ouvert pour la première fois au public l’été dernier (10 000 visiteurs de juin à septembre).
La seconde saison du Rocher Portail débute d’ailleurs le dimanche 15 avril.

 Les terres du Rocher Portail environnent le château.
Cohabitation incongrue ?
Manuel Roussel précise le contexte :

Il est hors de question de dénaturer le Rocher Portail.
L’environnement direct du château ne changera pas, il sera parfaitement intégré dans un parc sur l’identité bretonne, sur l’authenticité.
Au contraire, le parc Avalonys va sublimer le Rocher Portail.

Une réaction du monde agricole est-elle à craindre ?
« Les terres seront disponibles en 2020.
Je comprends que lorsqu’il y a des activités en jeu, les agriculteurs soient perturbés.
Là, ce ne sera pas le cas. Les choses seront plus simples à expliquer », plaide Manuel Roussel.
Le site du Rocher Portail est d’ailleurs déjà inscrit comme site potentiel d’activités de loisirs au plan intercommunal d’urbanisme.

Source : Actu.fr

En poursuivant votre navigation sur ce merveilleux site, vous acceptez l’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer du contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.