Coronavirus : Deux salariés supplémentaires touchés à Disneyland Paris

Depuis mardi soir, Euro Disney compte trois employés touchés par le Covid 19. Membres de la même équipe de maintenance de nuit, ils ne sont pas en contact avec le public. On recense 23 cas avérés en Seine-et-Marne.

Deux plus un qui font trois. Selon les informations du parisien, deux salariés de Disneyland Paris ont à leur tour été diagnostiqués positifs au Covid-19, le coronavirus, mardi soir. Avec le premier cas signalé dimanche dernier, ça fait désormais trois employés concernés parmi les plus de 17 000 salariés d'Euro Disney qui exploite les parcs d'attractions de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne). Ils font partie des 23 cas recensés mardi soir par l'Agence régionale de Santé dans le département.

Comme le premier cas, les deux nouveaux tests positifs concernent des hommes. Ils travaillaient tous ensemble et de nuit parmi les équipes de maintenance des attractions. Ils pratiquaient le covoiturage pour venir travailler et n'étaient pas en contact avec les visiteurs qui se pressent toujours par milliers dans les parcs, les hôtels et les restaurants de la première destination touristique européenne. Celle-ci reste ouverte ce mercredi aux horaires habituels.

« On aura sûrement d'autres cas »

« La confirmation de deux nouveaux cas est tombée mardi soir. Ils étaient confinés chez eux depuis la révélation du premier cas concernant leur collègue », informe Lucas Gheddab de la CFTC Disney. « Il s'agit de deux hommes, confirme Djamila Ouaz pour la CFDT Disney. Ils travaillaient ensemble en équipe de maintenance mais il n'y a pas de panique aujourd'hui dans ce service. »

 Mardi, lors du Comité social et économique (CSE), le sujet a été abordé par la direction d'Euro Disney et les représentants du personnel. « Il n'y a pas de baisse d'activité ni de fermeture des parcs, ajoute Djamila Ouaz. Les salariés sont inquiets de l'après, justement en cas de fermeture ou non. » Si une fermeture intervient, ce sera sur décision des autorités gouvernementales.

« Il ne faut pas prendre de risque. Mais au-delà de Disneyland Paris, tout le périmètre autour serait touché. On aura sûrement d'autres cas. Il faut s'y préparer mais nos services médicaux sont à la pointe », apprécie Djamila Ouaz.

De nouvelles procédures mises en place

Depuis mardi, une ligne téléphonique interne est dédiée aux employés, du lundi au samedi. Et de nouvelles consignes ont été données. Par exemple, les Princesses ont déserté le pavillon qui leur est habituellement dédié dans le parc Disneyland pour éviter d'y être en contact direct avec les visiteurs avec lesquels elles posent pour des photos souvenirs.

Depuis mardi, elles se déplacent, perchées sur un char, dans les allées du parc. Et ce sont Mickey, Minnie ou tout autre personnage sans visage à l'air libre qui ont pris place dans le pavillon pour enchaîner les photos.

Parmi les autres mesures, on trouve l'arrêt des files d'attente dites « single rider » pour accéder à certaines attractions. Elles permettent de compléter un chariot qui ne serait pas plein, de l'air neuf pour les climatisations dans les attractions, l'augmentation de la rotation des couverts ou couverts jetables aux buffets pour les restaurants. Mais aussi le nettoyage des poignées de poussettes et des fauteuils roulants avec des lingettes dans les boutiques, la mise en place de couverts jetables dans les hôtels et enfin la condamnation de la fosse du restaurant Billy Bob's au Disney Village.

Source : LeParisien

En poursuivant votre navigation sur ce merveilleux site, vous acceptez l’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer du contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.