Dernière modification le samedi, 11 août 2018 15:08

DisneyFlix, la plateforme concurrente à Netflix made by Disney !

Le géant américain du divertissement a annoncé le lancement d'une plateforme de streaming fin 2019. L'acquisition des studios 20th Century Fox va également lui permettre de proposer un catalogue encore plus diversifié avec de nombreuses marques à succès.

Après la publication de résultats en deçà des attentes au troisième trimestre, Disney va se lancer dans la bataille contre le géant du streaming Netflix.
Le président du groupe américain du divertissement, Bob Iger, a ainsi confirmé l'arrivée d'ici fin 2019 d'une offre "directe aux clients" à travers la création de sa propre plateforme.

Cette chaîne de streaming destinée aux familles et aux enfants s’appuiera sur les classiques d’animation des studios Disney mais également sur ses films, dont certains sont actuellement proposés par Netflix.
C’est le cas notamment de long-métrages produits par les studios Pixar et Marvel (propriété de Disney) qui sont donc amenés à disparaître de la plateforme de Reed Hastings.

Des contenus originaux

Disneyflix, comme l'appelle Hollywood, devrait aussi proposer des contenus originaux uniquement destinés au streaming.
Neuf films seraient en préparation pour un budget compris entre 20 et 60 milliards de dollars.
Un remake de La Belle et le Clochard est notamment prévu pour l’automne 2019 et d’autres projets de fiction sont en cours autour de l’univers des marques Monstres et Cie et High School Musical.

Une série Star Wars de 10 épisodes a également été commandée pour au moins 100 millions de dollars.
En revanche, les films de la saga sortis avant 2019 ne devraient pas être disponibles sur la plateforme, les droits de diffusion appartenant à AT&T jusqu’en 2024.

Une fusion à plus de 71 milliards de dollars avec 21st Century Fox

Pour se renforcer davantage, Disney va racheter la plupart des actifs (dont les studios de cinéma 20th Century Fox) de 21st Century Fox, pour plus de 71 milliards de dollars.
Une fusion qui a reçu le feu vert des autorités de la concurrence fin juin et des actionnaires fin juillet, mais qui devra encore recevoir l'aval d'autres autorités de régulation dans le monde.

Cette énorme fusion, à plus de 71 milliards de dollars, doit donner naissance à un mastodonte du secteur et permettre ainsi de mieux lutter contre la puissance des groupes technologiques comme Netflix, Amazon et Apple.
Grâce à cette acquisition, Disney va se constituer un catalogue encore plus élargi en disposant des droits de diffusion de marques fortes à l’image des Simpsons, X-Men, des 4 Fantastiques ou d’Avatar, des programmes produits par les studios 20th Century Fox.

En rachetant la Fox, Disney a également acquis 60% de la plateforme de streaming Hulu qui pourrait justement héberger les contenus de la Fox, et essentiellement ceux davantage réservés à un public adulte, moins en phase avec l’esprit familial visée par sa nouvelle chaîne.

Moins de contenus que sur Netflix

Outre sa nouvelle plateforme et Hulu, Disney dispose d’une troisième offre de streaming à travers la chaîne ESPN+ consacrée au sport, dont le groupe a tenu a souligné les résultats "encourageants".

Pour autant, a précisé Bob Iger, Disney, "grâce à la valeur de ses marques » ne sera "pas dans un jeu de volume à tout prix", laissant entendre que son service de streaming devrait avoir un catalogue moins volumineux que Netxflix.
Il a par ailleurs fait savoir que l’abonnement sera moins cher que celui actuellement proposé par la plateforme au plus de 125 millions d’abonnés.

En poursuivant votre navigation sur ce merveilleux site, vous acceptez l’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer du contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.