Dernière modification le mercredi, 09 mai 2018 22:21

Il sauve une petite fille de la noyade dans un hôtel Partenaire Disney !

Le jeune homme était en séjour à Disneyland Paris avec son école.
Dans la piscine de l’hôtel Explorer (Hôtel Partenaire Disney) il a soudain vu une forme noire au fond de l’eau.

 Ali Al Bermawi, 19 ans, a sauvé une vie, c’est certain.
«  Il a eu un comportement incroyable et mérite bien d’être mis à l’honneur  », commente Manu Toffoli, enseignante et chef d’atelier ff à l’école de coiffure et de bioesthétique de la Ville de Liège.
Comme chaque année, elle organisait les 2, 3 et 4 mai un voyage à Paris.
«  Nous étions un groupe de 53 personnes. Chaque année, on va à paris et on organise des visites en lien avec nos journées portes ouvertes de la fin du mois de mai.
Ce sera le cinéma cette fois-ci et nous avons donc été visiter le Grand Rex, le musée Grévin…
Nous logeons toujours à Disneyland car le séjour se termine là-bas, comme récompense
. »

Noyade DLP01

Le premier soir, les élèves ont demandé à pouvoir aller à la piscine de l’hôtel Explorer.
«  Nous les avons accompagnés  », poursuit Manu Toffoli.
Et à un moment, Ali Al Bermawi, qui habite à la rue Ste-Marguerite à Liège et suit la formation du CEFA de la Ville de Liège, a vu une forme noire au fond de l’eau.
«  C’était une petite fille qui se noyait. » Ali va la sortir de l’eau, pratiquer un massage cardiaque, le bouche-à-bouche…

Sous les yeux d’un maître-nageur dépassé par l’événement et du papa de la petite fille qui était pétrifié.
«  J’avais déjà vu comment faire  », nous explique Ali, d’origine syrienne et arrivé en Belgique voici deux ans.
«  Dans des films. Mais j’ai aussi eu une petite formation. Je n’ai pas hésité. »

Noyade DLP02

La petite fille a alors vomi de l’eau et a repris conscience.
Elle a été ensuite conduite en clinique.
«  Nous n’avons pas d’autres nouvelles. Si ce n’est qu’elle était toujours hospitalisée le lendemain et n’avait pas retrouvé l’usage de la parole  », conclut Mme Toffoli.
«  Nous sommes toujours un peu inquiets et aimerions savoir si elle va bien. »

Le médecin intervenu sur les lieux a, lui, voulu savoir qui était intervenu et quels gestes avaient été posés.
Après cela, il a chaleureusement félicité Ali.
Qui méritait au moins bien cela.

En poursuivant votre navigation sur ce merveilleux site, vous acceptez l’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer du contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.