Dernière modification le vendredi, 15 septembre 2017 20:51

La préservation des métiers rares au service du spectacle de Disneyland

Parmi les plus de 500 métiers représentés à Disneyland Paris, il en est certains auxquels on ne s’attendrait pas forcément.

Chaudronnier, doreur, ébéniste, vitrailliste, etc.
Ce sont près de 30 métiers rares, qui font partie intégrante du patrimoine immatériel de notre pays, de l’artisanat et de la tradition, qui trouvent ici un lieu d’expression et de préservation de leur savoir-faire.
Et parce que la transmission est essentielle, certains de ces artisans sont devenus maîtres d’apprentissage pour former une nouvelle génération de professionnels.

Disneyland Paris News vous propose quelques-uns de nos salariés qui perpétuent, chacun dans leur domaine, à magnifier l’expérience de nos visiteurs, entretenir une tradition et à veiller à l’authenticité des réalisations de la destination.

Après une expérience dans le domaine social, Amélie s’est orientée vers la chaudronnerie, sur les conseils d’un ami travaillant dans ce secteur d’activité.
Inscrite à la faculté de métiers de Bondoufle (Essonne) qui a été contactée par Disneyland Paris pour avoir un apprenti chaudronnier, Amélie s’est portée candidate.
Son parcours chez Disneyland Paris lui a permis d’obtenir son bac pro il y a 2 ans pour lequel elle a dû réaliser un coffre de pirate dont elle est très fière car il combine chaudronnerie à l’ancienne (à la main) et chaudronnerie industrielle (à l’aide de machines).
Exercer son métier chez Disneyland Paris a permis à Amélie d’apprendre plusieurs procédés de soudage et de diversifier son expérience.

 

Après 2 ans à l’atelier couture, Luciana participe à la constitution d’un bureau d’étude pour les costumes des salariés de l’entreprise.
Luciana s’est ensuite occupée des achats matières.
Revenue à l’atelier en 2005, elle est aujourd’hui modéliste spécialisée dans les robes de princesse et travaille avec plusieurs employés dont un apprenti.
Et transmettre son savoir est une réalité pour Luciana, elle qui a eu la chance de travailler avec des personnes qui lui ont beaucoup appris, que ce soit à l’opéra Garnier ou elle a officié en tant que costumière, lors de son expérience chez madame Grès, couturière spécialiste en drapé, ou encore à l’Alcazar de Paris où elle confectionnait les costumes des danseurs.

Ancien découpeur de verre en grande distribution, Eric est arrivé à Disneyland Paris en 1998.
Menuisier de formation, il se passionne petit à petit pour le verre, commence à aider sur les vitraux, puis, de fil en aiguille, crée l’atelier « Design Déco » il y a trois ans.
Un atelier qu’il gère entièrement, des commandes à la réalisation, en passant par la restauration de pièces uniques, la rénovation, et même de pures créations. Aujourd’hui,  ce verrier continue de créer et réparer tous les vitraux des Parcs Disney pour le plus grand bonheur des visiteurs en quête de couleurs et de magie.

Après un BTS action commerciale et quelques mois passés en boutique, Jacqueline intègre en 1992 l’atelier Figure Finishing.
Après avoir suivi une formation sur la feuille d’or,  Jacqueline s’est spécialisée sur la pose de feuille d’or sur les chevaux du carrousel.
Mais cantonner Jacqueline au métier de doreur à la feuille serait toutefois réducteur.
Chez Disneyland Paris, Jacqueline a en effet notamment appris la peinture en lumière noire, la sculpture sur mousse, l’aérographie, Jacqueline est particulièrement fière d’avoir réalisé la décoration des coins enfants des hôtels de la destination.

En poursuivant votre navigation sur ce merveilleux site, vous acceptez l’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer du contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.