Pourquoi Disneyland Paris aime le sport et chouchoute ses stars

Pourquoi Disneyland Paris aime le sport et chouchoute ses stars Les Brésiliens Thiago Silva et Neymar, du temps où il jouait au Barça, sont des habitués du parc Disneyland Paris.

La Leaders Cup de basket ce week-end, la Coupe du monde de tennis de table à l’automne, l’accueil des plus grands champions à tout moment : Disneyland Paris est incontournable dans le paysage du sport.

C’était il y a un an, quelques jours après la « remontada » du Barça face au PSG (6-1).
En famille, Marco Verratti encore traumatisé se change les idées à Disneyland.
L’Italien déambule dans les allées du parc.
Il y croise un homme caché sous une épaisse capuche bleue : Lionel Messi venu lui aussi profiter des charmes de la première destination touristique d’Europe (13,5 millions de visiteurs en 2016).

Ce jour-là, aucun visiteur n’a sans doute remarqué la présence de la superstar argentine qui rejoint tous les ans la Seine-et-Marne.
Neymar y est venu souvent avant même de rejoindre le PSG et Cristiano Ronaldo y a ses habitudes, incognito.
Toutes les stars du sport européen ont franchi un jour les portes du parc.
« De Roger Federer à Neymar, de Serena Williams à Tony Parker, beaucoup de grands sportifs apprécient l’ambiance de Disneyland Paris et nous rendent régulièrement visite.
Si Usain Bolt et Kilian Jornet (NDLR : espagnol star d’ultra-trail) souhaitent courir notre semi-marathon en septembre, ils sont les bienvenus » espère Frédérique Viauroux, la responsable des célébrités du Parc.
De retour de Pyeongchang, les médaillés olympiques tricolores iront se réchauffer dans le château de la Belle-au-Bois-Dormant.

Neymar, Federer, Parker...

Avant de venir, leur entourage passe un coup de fil au service relation publiques du Parc qui les chouchoute avec service de sécurité, entrée discrète pour éviter la foule et une place en loges VIP pour suivre la parade.
Tout le monde est gagnant.
Le champion qui y gagne une image de simplicité et de personne proche de sa famille.
Le parc empoche des retombées médiatiques à la hauteur de son hôte.
« Nous partageons avec eux des valeurs communes : générosité et sens du spectacle. Ils prennent du plaisir à faire rêver un public familial et se prêtent toujours volontiers aux séances d’autographes ou de photos improvisées avec nos visiteurs » constate encore Frédérique Viauroux.

Tour de France, Ryder Cup de golf, Coupe de monde de tennis de table

Destination obligée, le Parc est aussi un acteur du sport français. Le Tour de France y a fait étape deux fois en 1994 et 1997.
Outre la Leaders Cup de basket ce week-end (pour selon nos informations un coût de production d’environ 1M€ partagé entre la LNB et le parc) qui s’y tient depuis 2013 et qui reviendra au moins jusqu’en 2022, Disneyland accueille un semi-marathon annuel et la Ryder Cup Junior de golf à l’automne prochain.
Du 19 au 21 octobre, la Coupe du monde de tennis de table prendra ses quartiers à la Disney Event Arena qui a déjà reçu les Mondiaux d’haltérophilie en 2011.

Ni l’un ni l’autre ne sont pourtant des sports à fortes retombées médiatiques : « Le potentiel médiatique n’est pas le critère que nous retenons.
Les organisateurs d’évènements se tournent vers nous en connaissant notre expertise dans le domaine de l’accueil des publics.
Disneyland Paris s’affirme comme un amplificateur et un gage de réussite pour les compétitions sportives internationales qui y sont organisées » constate Laurent Charbonnier, responsable des projets sportifs du Parc.

Un avis partagé par Christian Palierne, président de la fédération française de tennis de table qui prendra ses quartiers dans 6 mois.
« La décision de la fédération internationale de retenir la candidature française pour la Coupe du monde réside dans le fait que Disneyland est un lieu mythique.
C’est une formidable opportunité d’exposition et de visibilité pour notre discipline. » Parlerait-on de l’épreuve si elle se déroulait ailleurs ?
Pas certain...

Source : Le Parisien

En poursuivant votre navigation sur ce merveilleux site, vous acceptez l’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer du contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.