Dernière modification le samedi, 12 janvier 2019 16:48

Le Futuroscope voit son avenir en grand avec Futuropolis et Mission Kepler

Un plan d’investissement à dix ans prévoit la construction de trois nouveaux pavillons et de trois hôtels près de la future Arena. Un nouveau départ.

5c36a27955d933fe168b45ce

Les ouvriers s’activent sur le chantier de Futuropolis, le nouveau monde des enfants qui doit ouvrir dès le mois prochain. Et les montagnes russes interstellaires de la Mission Kepler commencent à sortir de terre pour une inauguration prévue dans un an.
A la direction des projets, Elodie Arnaud voit plus loin : « On se projette sur les huit ou neuf prochaines années, précise la numéro 2 du Futuroscope. Nous travaillons sur un plan d’investissement à dix ans avec beaucoup d’ambition, beaucoup d’envie et beaucoup d’audace. »

02

Le mois dernier, le directeur général, Rodolphe Bouin, affichait notamment dans nos colonnes sa volonté de développer l’hôtellerie thématisée : « Il y a 1.500 chambres aujourd’hui, autour du parc. C’est bien. Mais 2.000 chambres pourraient être un horizon raisonnable. » Il évoquait aussi ce fameux plan d’investissement à dix ans présenté à l’actionnaire majoritaire de la Compagnie des Alpes.
Deux cents emplois créés Sans attendre, le président du conseil départemental de la Vienne a fait valider le principe d’une participation financière à son équipe. En réunion de majorité, Bruno Belin a détaillé ce plan devant les élus : la construction de trois hôtels (de deux, trois et quatre étoiles) et de trois nouveaux pavillons, près de la future Arena de 6.000 places et du simulateur de vol de chute libre zerOGravity, actuellement en chantier à l’entrée du parc, sur des terrains appartenant au Département. Un investissement massif de 160 millions d’euros qui pourrait créer deux cents emplois.

Futuropolis brochure indiv agence 2019

Même si cela devra encore faire l’objet d’un vote début mars, le conseil départemental est donc partant pour participer au financement de ces projets par l’intermédiaire, notamment, de sa société d’économie mixte patrimoniale. Du côté du Futuroscope, la direction reste prudente en précisant que la Compagnie des Alpes doit se prononcer sur les différentes options en février. Alors seulement, les annonces officielles pourront-elles intervenir.

trampolines aquatiques cmjn

Il est vrai que l’enjeu est de taille. L’objectif de ce plan est de faire passer la fréquentation du Futuroscope de 1,8 à 2,4 millions de visiteurs par an.

Futuropolis visuel Sauvetage Academy 2019

C’est à la fois le plus gros chantier et le plus gros investissement depuis l’ouverture du Futuroscope, il y a 32 ans : 18,5 millions d’euros pour propulser le parc dans une nouvelle dimension avec un « roller coaster », autrement dit des montagnes russes, provisoirement baptisé Mission Kepler.
« Ce sera le premier pavillon qui représentera à l’extérieur ce qu’il y aura à l’intérieur ; il ressemblera à Cap Canaveral, détaille Elodie Arnaud, la directrice des projets du Futuroscope. L’idée est de tester l’aptitude des visiteurs à voyager dans l’espace. C’est un centre d’entraînement en somme ! »

visuel cle 2019 paysage cmjn

Sensations fortes

Durant deux minutes et cinquante secondes, les passagers embarqués dans des petits trains de trois fois quatre places qui tourneront librement sur eux-mêmes seront confrontés à des éruptions solaires et à des champs d’astéroïdes avec de vrais champs magnétiques.
Ils vivront un décollage, expérimenteront l’absence de gravité et auront même droit à une chute libre en extérieur en fin de parcours.

Kelper

Des sensations fortes qui doivent doper l’offre du parc et améliorer les flux : « Cette attraction pourra accueillir 1.000 personnes à l’heure contre 600 pour l’Extraordinaire voyage par exemple. »
Les travaux engagés en 2017 avec la démolition du Solido devraient s’achever à l’automne pour une mise en service début 2020 au plus tard, à moins d’une bonne surprise fin 2019.
Dans l’immédiat, la nouveauté 2019 sera l’inauguration de Futuropolis en avril prochain, lors de la réouverture. Le monde des enfants a été entièrement refait et agrandi grâce à de nouvelles attractions : la Sauvetage Academy pour apprendre à piloter des zodiacs sur l’eau et le Stadium Aqualympique doté de trampolines flottants sur le lac.
« C’est un monde ouvert aux 3-12 ans mais en priorité destiné aux 3-5 ans ; ils pourront s’y projeter puisqu’il sera à leur échelle », ajoute Elodie Arnaud. Un investissement de 2,5 millions d’euros qui doit compléter l’offre du parc. Les familles avec des enfants représentent en effet les deux tiers des visiteurs.

01

Source : lanouvellerepublique.fr

En poursuivant votre navigation sur ce merveilleux site, vous acceptez l’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer du contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.