Métamorphose à Walibi: l’enquête publique débute le 17 avril

La demande de permis pour l’aménagement et l’extension de Walibi sera bientôt à l’enquête.
Tous les changements souhaités y sont passés en revue.

 Walibi a entamé sa mue.
Le parc d’attractions wavrien, ouvert en 1975 (1987 pour l’Aqualibi), s’est lancé dans un vaste plan d’investissement sur cinq ans (2018-2023) qui se chiffre à 100 millions€.
À terme, 75% du site sera transformé.

Le projet a débuté avec l’extension de l’Aqualibi qui accueille une zone pour les enfants ne nageant pas encore et qui a ouvert le 31 mars 2018 ainsi qu’avec la création du roller coaster familial, le Tiki Waka, qui a ouvert, en «soft opening», le 7 avril 2018.

Les permis pour ces travaux ont été délivrés en temps utile.
Walibi entend maintenant obtenir un permis unique intégré (construction et exploitation) pour l’aménagement et l’extension du parc en vue de poursuivre la mise en œuvre de son plan.
L’enquête publique débutera le mardi 17 avril prochain pour se clôturer le 16 mai.

Le parc va se diviser en huit zones thématiques.
La demande de permis passe tout en revue, zone par zone.
Voici les principaux changements.

Le permis devrait durer 20 ans et remplacera celui d’avril 2015 qui se terminait en 2031.

Pendant la durée de l’enquête publique, le dossier pourra être consulté au service Urbanisme de la Ville de Wavre.

Le parc n’a pas souhaité s’exprimer sur cette demande de permis.

Ce sera aux fonctionnaires délégué, technique et des implantations commerciales de la Région de délivrer ou non le permis.

Walibi souhaite 20 «jours exceptionnels»

Dans sa demande de permis, Walibi souhaite modifier les heures d’ouverture du parc: de 9 h à 19 h au lieu de 10 h à 19 h actuellement.
Elle demande aussi 20 «journées exceptionnelles», soit 10 de plus qu’actuellement.
Lors de ces journées, le parc peut rester ouvert jusqu’à 23 h et les normes de bruit sont celles qui prévalent en journée afin de permettre des spectacles nocturnes, à Halloween notamment, ou encore des tirs de feu d’artifice.
En compensation, le parc propose une journée de fermeture complète du Walibi pour chaque journée exceptionnelle.
À cela s’ajoute aussi une demande pour 10 journées pour les entreprises aux mêmes conditions que les journées exceptionnelles, mais sans possibilité de feu d’artifice.

VITE DIT

Le moulin de Limal ne sera pas détruit
Si le moulin à eau de Limal, dit moulin du Manil ou Mahy, était menacé par la transformation du parc, Walibi a décidé de ne pas démolir ce bien repris dans l’inventaire du patrimoine immobilier culturel de la Région.

1,850 million de visiteurs espérés
En 2017, Walibi et Aqualibi ont attiré 1 387 000 visiteurs.
Les responsables du parc espèrent atteindre, d’ici 2023, 1 850 000 visiteurs.

Le parc va engager
Le parc emploie quelque 300 personnes équivalent temps plein et jusqu’à 800 ETP en haute saison.
Avec l’augmentation attendue des visiteurs, le nombre de travailleurs devrait aussi augmenter: une hausse d’environ 150 ETP en haute saison et d’environ 45 ETP à l’année est prévue.

 

Source : Lavenir.net

En poursuivant votre navigation sur ce merveilleux site, vous acceptez l’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer du contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.