Dernière modification le mercredi, 16 mai 2018 12:00

Plopsaland De Panne entre dans l'ère des grands parcs européens

Le parc d’attractions Plopsaland de La Panne en Belgique s’agrandit.
Cette année, le gros chantier se concentre sur l’offre hôtelière avec la construction d’un hôtel de 117 chambres et d’un camping de 100 bungalows thématiques.

Hôtel Plopsaland

À l’instar d’autres grands parcs d’attractions européens, Plopsaland – La Panne investit dans l’hôtellerie et la solution d’hébergement intégrée.
Afin de diversifier ses activités et son chiffre d’affaires mais aussi pour trouver de nouvelles clientèles.
Tout d’abord, les familles souhaitant profiter d’un séjour plus long avec la possibilité de se loger au sein même du complexe de loisirs.
Mais le projet vise aussi une clientèle d’affaires et de passage, a priori sans connexion avec les parcs de loisirs de Plopsaland ou Plopsaqua.

  Hôtel Plopsaland

À terme, l’objectif pour le parc est d’atteindre une capacité d’accueil de 1 400 lits.
Estimés à 120 000 personnes, les visiteurs de Plopsaland – La Panne qui séjournent aux alentours du parc sont une manne dont ce dernier ne veut plus se priver.

Hôtel Plopsaland

Un projet à 45 millions d’euros

L’ouverture du nouvel hôtel sur le site du parc d’attractions est prévue pour 2020.
Il comprendra 84 chambres standards, 18 suites et 15 suites de luxe d’une superficie de 60 à 100m2.
Une structure qui comptera un nouveau restaurant avec un espace VIP, quatre salles de réunion et un foyer équipé de deux bars viendra agrémenter l’offre de logement hôtelier sur place.
Pour ce nouveau complexe prénommé Plopsa Hôtel, Plopsaland investit 20 millions d’euros.
Mais ce n’est pas tout.
L’ancien camping Ter Hoeve, d’une surperficie de dix hectares et mitoyen du parc, a été racheté par le parc d’attractions.

Hôtel Plopsaland

Sur ce terrain, une centaine de bungalows de quatre à six personnes et décorés avec les personnages qui font le succès de Plopsaland viendront compléter les solutions d’hébergement du parc.

Préserver l’esprit du parc

Enfin, il serait plus correct de parler de «  petites maisons  » tant le soin sur la décoration et la conservation de l’esprit féerique du parc a été préservé.
Regroupées en petits villages à thèmes, ces maisonnettes seront organisées selon les univers des dessins animés flamands de Studio100 et qui font la renommée du parc.
Pour cette première phase d’aménagement (sur trois au total), en lieu et place de l’ancien camping, une enveloppe de 25 millions d’euros est prévue avec un début des travaux dès cet été.
La direction du parc précise que «  les visiteurs ne pourront pas profiter de l’hôtel et des bungalows dès la saison 2018 mais qu’un nouveau bloc sanitaire a été installé pour les usagers du camping sous tentes, camping-cars et mobile-homes encore sur le site  ».

Avec une fréquentation toujours en hausse (plus de 1,3 million de visiteurs pour Plopsaland et 300 000 pour Plopsaqua en 2017), le parc voit grand pour la pérennité de son activité.

Disco Coaster

Un projet dont on commencera à juger de la pertinence en 2020, année où le parc fêtera ses 20 ans sur le site de La Panne avec, certainement, de nouveaux investissements pour célébrer l’événement.

En poursuivant votre navigation sur ce merveilleux site, vous acceptez l’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer du contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.