Yukon Quad, bébé hippopotame, places de stationnement : Les nouveautés du PAL

Le Pal à réouvert ses portes le samedi 7 avril, à 10 heures.
Parc qui salarie 65 permanents et 250 saisonniers à Saint-Pourçain-sur-Besbre dans l’Allier, rouvrent après six mois de fermeture.
Une intersaison mise à profit pour apporter des nouveautés. Tour d’horizon !

Yukon Quad

1. Le Yukon Quad

À toute vitesse?!
Cette année, l’une des nouveautés n’est pas des moindres.
Dix millions d’euros d’investissement (soit la moitié du chiffre d’affaires 2017?!), dix-huit mois de travaux, un kilomètre de long, deux hectares occupés, 2.000 arbres plantés, 770 passagers par heure.

Le Yukon Quad, qui intègre des lanceurs susceptibles de  propulser des quads jusqu’à 90 km/h, est la plus grande attraction jamais installée au sein du parc de Saint-Pourçain-sur-Besbre.
Et unique en France.

Pour goûter au frisson, enchaîner les virages, les montées et les descentes spectaculaires, il faut mesurer plus d’1,20 mètre (et être accompagné d’un adulte jusqu’à 1,40 mètre).
Nous avons pu tester ce rollercoaster de type montagnes russes en avant-première (voir ci-dessous).

Le parc attend « 50.000 visiteurs supplémentaires chaque année » grâce à cet investissement, espère son PDG, Arnaud Bennett.

L’année dernière, le PAL avait ouvert l’Alligator park, avec vingt-deux alligators du Mississipi, qui évoluent dans un décor de bayou américain.
Et en 2016, c’était notamment le tour des chaises volantes.
Chaque année, ce fleuron de l’industrie touristique se réinvente, consacrant au moins 25 % de son chiffre d’affaires au développement de ses activités.

2. 1.000 places de parking supplémentaires

 Les visiteurs sont de plus en plus nombreux : 575.000 en 2015, 592.000 en 2016, 601.000 en 2017.
Les infrastructures doivent suivre : « Nous allons ouvrir un nouveau parking de 1.000 places pour juillet, de l’autre côté de la route.
Par la suite, nous allons installer des ombrières solaires, pour redistribuer l’énergie dans le réseau, ou pourquoi pas pour de l’autoconsommation.
On peut imaginer que cela se fasse en 2019-2020 ».

Infrastructures toujours, la partie restauration a été étoffée avec l’agrandissement de la sandwicherie et l’ouverture d’un nouveau snack du côté du Yukon Quad.

3. Le PAL attend un nouveau bébé

Les naissances sont des moments forts dans la vie du parc, au sein duquel vivent 700 animaux de tous les continents.
Une des dames hippopotame est enceinte et devrait mettre au monde son bébé « dans les prochaines semaines », confie Arnaud Bennett.
Le parc vient par ailleurs d’accueillir un groupe de lycaons mâles.
« Un groupe de femelles les rejoindra bientôt ».

4 Le gouter des hippopotames

5. Une nouvelle attraction pour 2019

Selont une courte interview donnée à coasterfriends.de, on apprend que le parc a déjà commandé un flatride Zamperla et que selon les chiffres de la saison, il sera rejoint par d'autres attractions.

5. Un hôtel, en 2021

Les 31 lodges sur pilotis, construits en deux fois (2013 et 2015) affichent un taux de remplissage de 100 % à la fin de la saison.
Et avant même que le parc n’ouvre, une bonne partie des créneaux les plus courus est déjà réservée.
Face à cette forte demande en hébergement atypique, le parc projette de se doter d’un hôtel d’une soixantaine de chambres.
« Nous avons visité des hôtels dans des réserves qui nous ont bien plu en Afrique du Sud.
C’est sur ce concept que nous nous sommes arrêtés.
C’est prévu pour 2021 ».

Hotel Le PAL

En poursuivant votre navigation sur ce merveilleux site, vous acceptez l’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer du contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.