Dernière modification le jeudi, 16 janvier 2020 23:53

Dennlys parc, on dit au revoir le Mono-denno, bonjour le nouveau monorail

Dennlys parc, on dit au revoir le Mono-denno, bonjour le nouveau monorail Le mono-denno était la plus vieille attraction du parc.

Comme chaque année, Dennlys parc a investi dans une nouvelle attraction. Cette fois, la nouvelle vient chasser l’ancienne. Un nouveau monorail va remplacer l’ancien, le Mono-denno dont les nacelles étaient en forme de tortues.

Au revoir le Mono-Denno

Chez Dennlys parc, le Mono-Denno, c’est fini. Ces tortues qui emmenaient sur les rails jeunes aventuriers et grands enfants ont tiré leur révérence. Que les visiteurs se rassurent, elles ont eu une longue vie : plus de vingt ans. « C’était la plus vieille attraction, affirme Christian Crunelle, le directeur du parc. Les normes de sécurité évoluant, elle n’y répondait plus, il était temps de la changer ». Si à ses débuts, le parcours surplombait les parcs des animaux, ce n’était plus le cas depuis leur disparition il y a une dizaine d’années.

Mono Denno 01

Bonjour Xotic

Le choix de l’attraction qui remplacerait le mono-denno s’est porté sur une attraction semblable mais plus moderne, un monorail. « Les nacelles, la gare, le parcours, tout ça, ça va changer, et une assistance électrique va également être ajoutée », énumère le directeur du parc, au sujet de la nouvelle attraction baptisée Xotic.

Elle est fabriquée par l’entreprise française Soquet, avec qui le parc a déjà travaillé. Trois des attractions en service viennent de leurs ateliers : le Furio (montagne russe) en 2003, la Crazy river (les bouées) en 2008, le Longchamp (les chevaux) en 2000.

Une nouvelle thématique

Xotic Concept 01

Dès la réouverture du parc en avril, les visiteurs pourront prendre place dans des nacelles toutes neuves et voguer à coups de pédale sur les rails le long d’un parcours de 250 mètres. Ils parcourront des décors qui donneront l’illusion de traverser une île déserte : une carcasse d’avion camouflée à moitié par les branchages et les feuilles par-ci, une flopée de cabanes en bois par-là.

« L’idée est d’enrichir la visite par une immersion dans une ambiance. On a créé un quartier médiéval, un quartier mexicain, avec le retour d’expérience, on voit que ça fonctionne bien, que ça fait partie du souvenir que les gens gardent du parc », explicite Sébastien Vandebeulque, responsable marketing du parc.

Une partie du parcours surplombera l’attraction le Longchamp, où des décors vont être installés pour donner l’impression d’un voyage en train lors duquel les paysages se succèdent.

Xotic Concept 02

Près d’un million d’investissement

Au total, l’achat de l’attraction et les décors représentent un investissement de près de 950 000 euros. « C’est ce qu’on investit en général chaque année, si on veut continuer de se développer, il faut continuer d’investir, c’est dans l’ADN du parc de proposer de nouvelles choses », relève Christian Crunelle. Avec ses nouvelles attractions, les mètres carrés disponibles se font de plus en plus rares. « On va pousser les murs, on a quelques idées, on y réfléchit », glisse le directeur du parc, qui a accueilli lors de la dernière saison 230 000 visiteurs.

Source : LVDN & Dennlys parc

Dennlys Parc Azteca 2019

En poursuivant votre navigation sur ce merveilleux site, vous acceptez l’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer du contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.