Dernière modification le lundi, 14 mai 2018 19:21

Une Lilloise, évacuée du El Volador à Bellewaerde, témoigne

L’attraction El Volador s’est mise en sécurité dimanche 6 mai, vers midi.
Près de quarante personnes sont restées bloquées à quatre mètres du sol entre deux à trois heures en plein soleil.
Selon une procédure bien rodée, les passagers ont pu descendre un par un par la grande échelle. Une rescapée témoigne.

Dimanche 6 mai, vers midi, l’attraction El Volador du parc Bellewaerde s’est mise en sécurité, automatiquement car un défaut technique a été détecté.
Comme les quarante passagers étaient bloqués à quatre mètres de hauteur (la couronne peut monter jusqu’à seize mètres), les équipes techniques ont d’abord tenté de débloquer le manège puis ont fait appel aux pompiers locaux.

Bellewaerde - El Volador

« Nous avons distribué de l’eau et des casquettes pour les enfants, puis une glace »

Selon une procédure testée en grandeur nature une fois par an, les personnes maintenues sur leur siège par leur harnais de sécurité ont pu descendre une par une, mais par la grande échelle et avec l’aide des pompiers.
Tous ont pu redescendre au bout de deux heures, voire presque trois pour la dernière personne évacuée.

Bellewaerde - El Volador

«  Il n’y a pas eu de panique du côté des personnes coincées, selon un responsable du parc, car nous les avons informées et rassurées tout de suite.
Le risque était le coup de chaud car elles étaient en effet en plein soleil.
Nous avons donc distribué de l’eau et des casquettes pour les enfants, puis une glace. Les gens sont restés calmes.
 »

« Mais au final, on a pris ça à la rigolade. »

Un avis que partage en partie Brittany, bloquée avec cinq autres membres de sa famille : «  Au début, on était énervés car on ne nous disait pas combien de temps allait prendre la manœuvre. Mais au final, on a pris ça à la rigolade. »
Pour cette Lilloise de 23 ans, Bellewaerde était une première, et El Volador, la première attraction de sa journée.

Bellewaerde - El Volador

«  Vers midi moins dix, on était dans la file d’attente de ce manège, raconte-t-elle, avec mon mari, ma tante, mon oncle, un neveu et une amie.
Le tour d’avant, ma tante a entendu comme un claquement métallique.
On en a d’ailleurs plaisanté en faisant croire qu’un boulon venait de tomber.
 »
Après environ un quart d’heure d’attente, c’est le tour de la famille de Brittany qui s’assoit groupée.
La couronne se met à monter, tourner à 360 degrés et l’axe à se pencher vers le sol dans quatre directions différentes.
Puis c’est l’arrêt complet de la machine.

« Il a fallu faire descendre d’abord les enfants dont deux qui pleuraient, puis les adultes. »

Bellewaerde - El Volador

«  Heureusement, on était à quelques mètres du sol et l’axe était en position verticale.
Mais l’évacuation a été longue car l’équipe technique a d’abord tenté de résoudre le problème puis a finalement appelé les secours vers 13 h 30.
Ensuite il a fallu faire descendre d’abord les enfants dont deux qui pleuraient, puis les adultes.
À chaque fois, la personne s’installait prudemment dans la nacelle de la grande échelle puis les pompiers manœuvraient le bras vers le sol.
 »

Bellewaerde - El Volador

Brittany descendra au bout de deux heures environ et son mari, Dimitri, sera le dernier à retrouver la terre ferme, au bout de près de trois heures.
«  Mais, j’y retournerai quand même, glisse Brittany.
Un incident, ça peut arriver.
On a d’ailleurs eu des entrées gratuites et, finalement, on a eu droit à un double manège à sensations
. »

Source : Lavoixdunord.fr

En poursuivant votre navigation sur ce merveilleux site, vous acceptez l’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer du contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.