Dernière modification le dimanche, 29 avril 2018 23:23

Le Parc Astérix fait son tour de Gaule pour conquérir la province

La direction du parc des célèbres Gaulois a entamé une campagne aux quatre coins de la France pour détailler les nouveautés et attirer les provinciaux.

En 2019, le Parc Astérix soufflera sa trentième bougie.
Le centre de loisirs, pensé par Uderzo et Gosciny lors de leurs voyages aux États-Unis - créateurs de la célèbre bande dessinée mettant en scène le plus malin des Gaulois - a réussi à se faire désormais une place dans ce monde des parcs d'attractions européens.
Et pour cette nouvelle rentrée, la direction du Parc a décidé de se lancer dans un "tour de Gaule" pour venir à la rencontre des provinciaux afin de passer un nouveau cap. 

"À l'heure actuelle, 75% de notre clientèle proviennent d'Île-de-France et du nord.
Notre volonté est de toucher demain plus de personnes, en agrandissant notre offre hôtelière comme c'est le cas en ce mois d'avril et l'année prochaine avec un nouvel hôtel,
présente Nicolas Kremer, directeur général du Parc Astérix.
Nous voulons faire venir les autres Français et notamment du Sud de la France et de Marseille avec cette nouvelle offre pour dormir sur place.
Et, après tout, le Parc Astérix n'est qu'à un quart d'heure de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle
".

Parc Asterix

La volonté de rester un parc familial

Si le Parc Astérix a investi massivement dans la création de nouveaux hôtels sur le site, à la direction on réfute l'idée d'augmenter pour autant ses prix.
"Nous sommes un parc de loisirs de milieu de gamme, justifie Guy Vassel, directeur général adjoint du Parc Astérix.
Nous ne nous comparons pas avec Disney qui est dans le haut de gamme.
Mais proportionnellement parlant, nos investissements ont un ratio équivalent
".

Selon les chiffres communiqués par le groupe Compagnie des Alpes auquel appartient le Parc Astérix, le centre de loisirs dégage un chiffre d'affaire de 100 millions d'euros et investit chaque année près de 30 millions d'euros.
"Nous voulons continuer à être dans ce milieu de gamme avec des hôtels 3 étoiles et un 4 étoiles qui ouvrira début 2019.
Notre clientèle est à 93% française et très familiale.
Notre volonté n'est pas d'augmenter le prix d'entrée mais de pouvoir accueillir davantage de personnes pour continuer à grandir
", ajoute Guy Vassel. 

Si en 2017, le parc a dépassé la mythique barre des 2 millions de visiteurs, l'emplacement peut être toujours un frein aux voyageurs du Sud de la France.
Niché au coeur d'un parc naturel, il est bien évidemment impossible de jouir d'un terminus de RER ou pour l'heure d'une gare TGV à l'instar du grand frère de Disneyland Paris.

"Depuis la capitale, nous avons plusieurs compagnies de bus qui se dirigent vers Lille qui font un arrêt au Parc en plus de notre navette quotidienne au départ du Louvre.
Et nous avons développé également de nombreux partenariats avec des sociétés de taxis et de VTC
, détaille tout de même le directeur général du Parc Astérix.
Nous avons un accès direct depuis l'autoroute A1.
Et depuis l'aéroport Charles-De-Gaulle, des cars sont à disposition pour conduire les visiteurs
".

 

Source : Laprovence.com